L’Institut de Recherche en Santé, de Surveillance Epidémiologique et de Formation (IRESSEF), en partenariat avec l’Agence de Réduction des Menaces pour la Défense (DTRA) du département de la défensea de l’Armée américaine, le « CRDF Global » et Leidos, ont organisé deux ateliers sur la rédaction de projets scientifiques.

Le premier s’est tenu du 10 au 14 Septembre à l’hôtel Pullman Dakar Téranga et le second du 17 au 21 Décembre à l’hôtel Radisson Blue. Ces ateliers avaient pour objectif de familiariser les chercheurs aux processus

internationaux de financement et l’élaboration de projets de recherche dans les domaine qui menacent la sécurité globale. Il a permis à 9 scientifiques de l’IRESSEF et de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) d’acquérir des connaissances dans l’identification d’opportunités de financement.

C’était également l’occasion d’initier trois grands projets de recherche sous la facilitation d’imminents scientifiques de l’Université de Kansas aux Etats Unis (Pr. Jean Paul Gonzalez et Pr. Raghavendra Amachawadi) et du Sénégal (Dr. Massamba Sylla).

Les formateurs vont rester en contact permanent avec les scientifiques locaux jusqu’à la finalisation et la soumission pour financement de ces projets.

Cette formation ainsi que les axes de recherche développés entrent dans le cadre de la réduction des menaces des agents biologiques susceptibles de représenter une menace grave pour la santé humaine et animale. En effet, la mission de surveillance épidémiologique de l’IRESSEF, une des plus importantes missions de l’Institut, inclue la lutte contre les menaces graves pour la survie de l’Humanité. Dans ce cadre, IRESSEF s’investit sans cesse à rassembler les scientifiques de tout bord afin de contribuer à résoudre ces problèmes de santé au niveau national et international.

Cette formation a ainsi permis d’offrir aux scientifiques locaux des connaissances approfondies sur les processus internationaux d’obtention de financement pour la lutte contre ces menaces.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × trois =