Le Centre hospitalier national d’enfants Albert Royer a procédé mardi 19 février à l’inauguration de sa plateforme de biologie moléculaire, mise en place pour le diagnostic des cas de méningite chez les enfants.

Le matériel a été remis à cette structure de santé par le centre de contrôle et de prévention des maladies des Etats-Unis en collaboration avec l’Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF), une structure fondée par le Professeur Souleymane Mboup.

Tulinabo S. Mushingi – Ambassadeur des Etats-Unis au Senegal

L’institut a été chargé d’acheter et d’installer tous les équipements au niveau de l’hôpital Albert Royer.

‘’Il me semble important de rappeler que le laboratoire est au cœur du diagnostic médical et le renforcement de sa capacité est la clé pour le contrôle des maladies à potentiel épidémique comme la méningite et l’amélioration de la prise en charge des malades’’, a souligné M. Mboup qui s’exprimait lors de la cérémonie d’inauguration.

Selon lui, ‘’ces équipements contribueront à apporter une réponse concrète à la problématique d’accès aux soins de santé primaires chez les enfants’’. ‘’Eu égard au fait que les méthodes de diagnostic moléculaire sont de nos jours incontournables et transversales, cette plateforme servira à renforcer les capacités des laboratoires nationaux en matière de détection, de caractérisation et de surveillance des agents pathogènes à potentiel épidémique’’, a poursuivi M. Mboup.

Au-delà de la mise en place de la plateforme, il signale que sa structure soutient l’hôpital Albert Royer dans la maintenance et la certification annuelle de ces équipements.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 − 12 =